AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 ▪ full moons.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ash Riddler
and his sadness was dionysian.
Ash Riddler
Messages : 763
Avatar : max irons. (©perlman)
Pseudo : belispeak, anaïs.
▪ full moons. 241201ba0e563c21c3ad9708265c505a
Age : thirty.
Job : ghost/writer.
Status : either haunting or haunted.
Neighborhood : finberry hills.
Reputation : hope is a dangerous thing.
organs made from copper;

ORGANS MADE FROM COPPER;
Mood: stranger things have happened. like you. you are happening all the time and should probably stop.
Relationships:
RP: [fr/eng・open] cove, jade, pippa.
▪ full moons. Empty
  Sujet: ▪ full moons.    Ven 23 Nov - 11:25


les pleines lunes
“Forests have secrets,' he said gently. 'It's practically what they're for.
To hide things. To separate one world from another.”

On raconte que les soirs de pleine lune, le bois émerge finalement de son sommeil constellé et déploie toute l'étendue de ses pouvoirs cryptiques. Les soirs de pleine lune, il s'exalte dans une symphonie silencieuse dont l'appel envoûtant bourdonne à travers toute la vallée. Les soirs de pleine lune, fermez vos portes et vos fenêtres à double tour; à la fois pour l'empêcher d'inonder vos maisons, mais aussi pour vous consigner à l'intérieur, loin de son emprise mystique. Les soirs de pleine lune, restez vigilants jusqu'aux aurores; vous avez entendu dire que quiconque pénétrerait le bois sous la lumière lunaire opaline ne pourra en ressortir qu'à la levée du jour, pas avant. Le lendemain matin, alors que vous lèverez vos volets et balayerez les lignes de sels que vous avez dessinées, vous entendrez peut-être les histoires les plus extraordinaires. Des apparitions énigmatiques, des fenêtres ouvertes sur d'autres mondes étranges, des songes collectifs. Vous en rirez peut-être, qu'est-ce qu'on n'entendrait pas ! Pourtant, des frissons parcourront votre échine. Vous le savez, vous avez gagné un mois de répit. Mais vous ne serez peut-être aussi chanceux la prochaine fois.

― principe des pleines lunes
Avant tout, les pleines lunes sont des suggestions d'aventures dans le bois. Tous les mois, un thème différent vous sera proposé, tournant systématiquement autour d'un phénomène inexplicable au sein du bois pour (on l'espère en tous cas) pimenter vos rp. Vous êtes non seulement invités à participer à l'intrigue en elle-même, mais nous encourageons une sorte d'effet papillon où les événements qui se dérouleront dans le bois auront un impact sur vos autres rp, mêmes pour ceux et celles qui n'auraient pas pris part directement à ceux-ci.

[au sens pratique]
Un sujet commun sera posté tous les mois dans le bois, mais celui est plutôt à prendre comme un sujet libre. L'idée, c'est que vous puissiez interagir dedans comme dans un tc typique, mais sans le cadre restrictif de ce dernier. Répondez sans la moindre contrainte de style, de longueur ou même d'interaction. Effectivement, il est tout à fait possible de s'engager dans la full moon en "solo" et de vous en tenir à la réaction de votre personnage face aux événements sans interférer aux actions des autres. Autrement, on vous invite également à ouvrir vos propres sujets en du duo ou en petits groupes (en prenant soin d'indiquer dans le titre qu'il s'agit d'un sujet full moon) et rp de façon tout à fait traditionnelle. La pleine lune c'est aussi l'occasion de jouer avec les styles, de vous amuser avec votre plume et essayer des choses différentes, mais aussi d'incarner le réalisme magique à l'essence du forum. Qu'est-ce qui est vrai, qu'est-ce qui ne l'est pas ? N'hésitez pas à miser sur cela pour façonner le concept de la réalité à votre façon.

― playing now
[full moon #1] we shucked our skin
Une légende iroquoise postule qu'il existe deux existences parallèles, parfaitement superposées l'une à l'autre. La limite entre elles est aussi opaque et fragile qu'un écran de fumée : le monde réel et celui des rêves. Le corps reste immobile tandis que l'esprit vagabonde. Chaque nuit, l'âme endormie traverse d'un vers l'autre. Sur l'autre rive, l'âme vit comme sur la première. Elle explore, agit, voyage, rencontre, puis la nuit venue, se repose. S'endort au monde des rêves pour s'éveiller dans le réel, de l'autre côté du reflet. Cela expliquerait le phénomène de déjà-vu. Ce titillement de l'étrangement familier naît du fait que vous ayez déjà visité l'emplacement de ce lieu sur le monde des rêves - sensiblement le même et pourtant radicalement différent. Vous avez déjà rencontré cette âme. Les souvenirs ont beau s'être consommés au réveil, les traces de pas qu'ils ont laissés derrière sont toujours discernables sous la brume. (lire la suite et participer)


-------------

but in our story,
who is the monster at the end of the book?
oh my love, the monster is time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudmaker.forumactif.com/t77-my-name-is-a-wasp-nest https://www.pinterest.fr/deutchesses/atramentum/
Ash Riddler
and his sadness was dionysian.
Ash Riddler
Messages : 763
Avatar : max irons. (©perlman)
Pseudo : belispeak, anaïs.
▪ full moons. 241201ba0e563c21c3ad9708265c505a
Age : thirty.
Job : ghost/writer.
Status : either haunting or haunted.
Neighborhood : finberry hills.
Reputation : hope is a dangerous thing.
organs made from copper;

ORGANS MADE FROM COPPER;
Mood: stranger things have happened. like you. you are happening all the time and should probably stop.
Relationships:
RP: [fr/eng・open] cove, jade, pippa.
▪ full moons. Empty
  Sujet: Re: ▪ full moons.    Sam 24 Nov - 10:15


full moon #1 // You are a special person. In fact, you are one of only a handful of people to ever inhabit your body.
we shucked our skin,
left it on a forest floor
where the trees are as old
as the stars, both burning

Une légende iroquoise postule qu'il existe deux existences parallèles, parfaitement superposées l'une à l'autre. La limite entre elles est aussi opaque et fragile qu'un écran de fumée : le monde réel et celui des rêves. Le corps reste immobile tandis que l'esprit vagabonde. Chaque nuit, l'âme endormie traverse d'un vers l'autre. Sur l'autre rive, l'âme vit comme sur la première. Elle explore, agit, voyage, rencontre, puis la nuit venue, se repose. S'endort au monde des rêves pour s'éveiller dans le réel, de l'autre côté du reflet. Cela expliquerait le phénomène de déjà-vu. Ce titillement de l'étrangement familier naît du fait que vous ayez déjà visité l'emplacement de ce lieu sur le monde des rêves - sensiblement le même et pourtant radicalement différent. Vous avez déjà rencontré cette âme. Les souvenirs ont beau s'être consommés au réveil, les traces de pas qu'ils ont laissés derrière sont toujours discernables sous la brume.

Des cris émanent du bois. D'abord lointains, le vent les force à approcher jusqu'à ce qu'ils s'agrippent à vos vêtements. Ils grimpent le long de votre jambe, aussi discrets et entêtés qu'un insecte au printemps. Vous secouez la tête. Vous vous retournez obstinément entre les draps ou vous reconcentrez sur votre ouvrage. Mais des cris émanent du bois, et ils vous sont adressés à vous, personnellement. Ils vous appellent par votre nom et réclament votre aide. Vous connaissez les rumeurs qui circulent sur la pleine lune, vous avez entendu chuchoter la légende urbaine. Armé de sens commun, vous parvenez à vous convaincre d'une illusion auditive. La brise glaciale d'automne entre les arbres, rien de plus qu'un jeu de carillon s'engouffrant dans la canopée.
Mais des cris émanent du bois. Et vous en reconnaissez la voix.

Une légende iroquoise postule qu'il existe deux existences parallèles, le corps immobile et l'esprit vagabond. À la tombée de la nuit, la frontière entre eux se fait étroite, un clignement d’œil et vous l'avez franchie. Opaque et fragile comme un écran de fumée - ou comme toute cette brume à l'orée du bois. Mû par vos entrailles, où résonnent les plaintes de ce que vous avez de plus sacré, vous pénétrez la lisière, seulement éclairé par la lune, ronde et scintillante comme une nouvelle pièce de monnaie.
Paupières lourdes et pieds hésitants, vous clignez des yeux et les ouvrez sur une zone du bois différente, vaguement familière ou totalement inconnue. Les cris se sont éteints, une mauvaise farce de plus jouée par les arbres. Les mains au bout de vos manches ne sont pas les vôtres, mais si vous vous y arrêtez suffisamment longtemps, les manches non plus. Les souvenirs qui vous glissent sous le front ne vous appartiennent pas et malgré vos efforts, impossible de retrouver les vôtres. Ils sont restés à l'autre extrémité du bois, fouillés par l'esprit d'un autre. D'une voix conspiratrice, la légende avertit l'auditeur, un addendum arrivé trop tard : une âme perdue, n'étant pas parvenue correctement au monde des rêves, s'engouffrera dans le premier corps qu'elle rencontre. Sauts de puce frénétiques à la recherche de son contenant, pourtant condamnée à passer la nuit dehors. Sous les cimes, il fait trop sombre pour que l'âme retrouve son chemin. Il faudra attendre l'aurore qui éclairera le sentier. Ne vous plaignez pas, ça pourrait être pire. L'errance n'est que temporaire et, au moins, il fait tiède dans la tête des autres.

-------------

but in our story,
who is the monster at the end of the book?
oh my love, the monster is time.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloudmaker.forumactif.com/t77-my-name-is-a-wasp-nest https://www.pinterest.fr/deutchesses/atramentum/
 
▪ full moons.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [500 pts] La compagnie grise: Full tir
» Ork full tir feignasse
» you're full of crap ▲ Cheryl
» CASQUE FLY RACING FULL CARBONE
» Le full contact médieval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SLEEP WELL, LITTLE BEAST. :: I. // GENESIS OF A SUPERNOVA. :: FOLLOW THE RIVER HOME :: CRY CRY CROW-
Sauter vers: